L’entretien le plus flippant de ma vie! // The weirdest interview ever!

Je suis enfermée depuis 3 jours chez moi pour
envoyer des CV et chercher un boulot… inutile de dire qu’il n’y a presque pas
d’offre d’emploi à mi-temps… pourquoi??

Au même temps, il faut dire je ne m’écroule
pas sous les propositions de cinéma en ce moment… que je pourrais presque
accepter un travail full time! 😉
Le seul moment où je suis sortie ça a été
pour un entretien… le plus bizarre de ma vie!
Pole emploi m’avait fait parvenir une
offre d’une boite de communication (je ne vais pas dire le nom de la boite,
mais ça faisait plutôt penser à une société de pompes funèbres…) qui cherchait
une actrice ou une mannequin pour être attachée de com. Pourquoi une actrice
pour faire ça, j’ai pas encore compris… mais bon, comme j’ai travaillé dans la
comm et que je suis comédienne, je correspondais pilepoil et j’ai été donc
contactée pour passer un entretien.
Hier après-midi je me rends donc dans une
banlieue pommée, je sors du RER pour aller à mon rdv, soi-disant à 5 minutes de
la gare… 20 minutes après j’étais encore en train de marcher, avec des talons aiguilles
évidemment, au milieu de nulle part…
Finalement j’arrive dans une petite rue
avec des petites maisons. Pas de bureaux… Le monsieur m’expliquera ensuite
qu’il a installé la société chez lui, comme ça ça coute moins cher…
Je sonne et je me rends compte que la
sonnette est cassée… je suis tellement au milieu de rien que mon portable ne
capte pas… Au bout de 15 minutes finalement le chef de la boite sors de chez
lui (il m’avait vue par la fenêtre) et m’engueule aussi car je suis en retard…
Le monsieur en question, pour votre
information, est habillé avec une chemise à carreaux couleur caca, boutonnée
jusqu’au cou et il a aussi une aigle en argent avec deux petites cordes en cuir
qui descendent pour fermer la chemise…
Il me fait ensuite rentrer et ouvre une
porte qui donne sur un escalier qui descend dans une espèce de cave… c’est là
qui se trouvent les bureaux… J’ai un moment de panique en imaginant qu’il va me
frapper pendant que je descends les escaliers et qu’il va me séquestrer… et au
même temps je me vois mal refuser d’aller dans les bureaux… j’opte pour un poli
« après vous, vous connaissez le chemin » en me disant qu’au moins il
ne pourra pas m’agresser en étant derrière moi.
En tout cas, il y avait vraiment les bureaux
en bas.
Il commence à m’expliquer le travail (le
tout en lisant sur des papiers sinon il n’était pas capable de s’expliquer): en
fait il a eu l’idée de créer un portail internet sur lequel les comédiennes,
mannequins, réalisateurs et photographes pourront s’inscrire et rentrer en
contact pour leurs projets… le tout pour 100€. J’essaye de lui faire comprendre
qu’ils existent déjà plein de sites comme ça… gratuits! Et qu’au moins qu’il
n’ait pas Luc Besson parmi ses contacts, personne voudra s’inscrire. Mais c’est
comme parler à un sourd!
Le travail de l’attachée de com aurait
consistait à recruter des artistes pour les faire inscrire.
Ensuite il me dit que je bénéficierai
également d’une formation en communication. Je lui demande quel organisme va
dispenser cette formation. Quelle question!! Ça sera lui!
Et il me dit aussi que je pourrai
travailler pour les membres de l’organisation pour leur projet et donc je
gagnerai plus. Et là il me demande si je serais intéressée par faire des photos
de nu pour son livre. J’ai gentiment refusé…
Bon là ça fait déjà plus d’une heure que
je suis sous terre avec ce fou, j’en ai marre, je commence donc à dire que
finalement je ne suis pas intéressée par ce travail, pour pouvoir partir… Mais
non, il insiste pour remplir quand même ma fiche.
La fiche en question fait 4 pages… Les
questions les plus imbéciles, et qui n’ont rien à voir avec le travail, y sont…
ça commence par du classique : nom, prénom, adresse… (le tout était déjà
sur mon CV, mais il a voulu tout recopier quand même). Comme un analphabète
aurait écrit plus vite que lui, je lui propose de remplir la fiche moi-même et
là il crie : « Non! C’est à moi de le faire! ». Comme j’ai
peur, je ne dis rien.
On passe aux questions du genre film
préféré, musique, actrice préférée, voyages… Mais qu’est qu’on s’en fout de
tout ça??!! Et on arrive à « vous préférez rencontrer les garçons en vrai
ou à travers meetic ? » Je réponds que ça c’est personnel et ça n’a
rien à voir avec le boulot. Il me rétorque : « Ok, alors je
réponds pour vous. Je coche la case meetic ». Ehm… Là je suis sans
paroles.
Au bout des 15 autres pénibles minutes, je
finis par dire que j’ai un rdv et que je suis vraiment désolée mais je dois
partir (il faisait quand même plus de 2 heures que j’étais là…). Il insiste
pour finir de remplir sa stupide fiche, mais au moins il se dépêche en peu
plus.
Et après 10 autres interminables minutes
je suis dehors! Saine, sauve et choquée…!
Comment dire… je pense qu’on ne
travaillera pas ensemble?!
*********************************************************************************
It’s been 3 days that I’m locked up
at home sending out CVs and looking for a job… No need to say that there are
almost no part-time jobs available… Why??
At the same time, I must admit I’m
not really collapsing under movies’ propositions right now… That I could almost
accept a full-time job! 😉
The only moment I went out was for a
job interview… The weirdest of my life!!
The national employment service sent
me a job offer from a communication company (I won’t tell its name but it makes
think more to a funeral company…) that was looking for an actress or a model to
be a communications manager. Why they wanted an actress for that, I still don’t
know… Anyway, as I worked in communications and I’m an actress, I perfectly fitted
in so I was called for an interview.
Therefore, yesterday afternoon I go
to a lost suburb, get down the train to go to my meeting, supposed to be 5
minutes walk from the station… 20 minutes later I was still walking, obviously
in high heels, in the middle of nowhere…
I finally reach a small street with
small houses. No offices… The man will explain later that he installed the
company in his place as it’s cheaper this way…
I ring the bell and realize it’s
broken… I’m so in the middle of nothing that my mobile phone has got no signal…
Eventually, after 15 minutes, the boss of the company comes out (he has seen me
by the window) and yell at me because I’m late…
This man, for your information, is
wearing a plaid shirt, poop color, buttoned up to the neck and he also has a
silver eagle with two small leather cords leading down to close the shirt…
He lets me in and opens a door
showing a stairs leading to a sort of cellar… that’s where the office is… I
have a moment of panic thinking he’s gonna beat me while going down the stairs
and kidnap me… and at the same time I don’t how to refuse to go into the
office… I choose a polite “After you, you know better the way down” thinking
that at least he won’t be behind me in the stairs to attack me.
However, the office is truly downstairs.
He starts explaining me the job (by
reading his papers if not he’s not able to explain it) : he had the idea
to create a website to which actors, models, photographs and directors can register
in order to work together on their projects… to register they have to pay 100€.
I try to explain him that there are a lot of such websites yet… and they’re free!
And that either he has Luc Besson among his contacts or no-one would register. But
it’s like talking to a deaf!
The Communications Manager duty
would have been to recruit artists to register to the website.
He also tells me that I would get a communications
classes. I ask him which school would have given this course. What a question!!
Himself, of course!!
He adds I could also work for some
members’ projects therefore I would gain much more money. And then he asks me
if I would be interested to make some naked photos for his book. I have kindly
declined his offer…
Well at this point it’s more than
one hour that I’m under the ground with such a fool, I can’t take it anymore so
I begin telling him I’m not really interested in the job, so that I can get out…
But no, he insists to fill my form.
The form in question is 4 pages long…
The more stupid questions and totally unrelated to work are in it… We start
with the classic ones: first name, last name, address… (everything is on my CV
yet, but he wants to copy it anyway). As an illiterate would have written
faster than him, I ask him to fill the form myself and there he screams: “No!
It’s my duty to do that!” As I’m scared, I say nothing.
Then we arrive to questions like
your favorite movie, music, favorite actress, travel… Who the hell cares??!!
And we get to “do you prefer to meet boys in real life or through meetic?” I answer
that this is personal and it has nothing to do with the job. He replies: “Ok, I’m
gonna answer for you then, I check the meetic box”. Ehm… I’m speechless.
At the end of another 15 painful
minutes, I finally say I have a meeting and I’m really sorry but I gotta go (it
was yet more than 2 hours that I was there…). He insists he has to finish
filling his stupid form, but at least he speeds up a little.
An after another 10 endless minutes
I’m out! Safe, sound and shocked…!
What can I say… I think we won’t be
working together?!

You may also like

5 Comments

  1. Eh bien c est en effet choquant surtout que c est une annonce de Pole Emploi .
    Ceci veut dire que rien n est controle et que des malades peuvent s y coller!!!!
    J imagine 😉 et ….. Il a tes contacts en plus maintenant et ton addresse Aussi ..? Il faut que tu fasses attention !! Vigilance Oblige !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *